En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant notamment de mesurer l’audience du site internet et de vous offrir un meilleur service. En savoir plus

L’agenda de nos apprentis Titulaires de l’équipe de France des métiers 2019

L’Équipe de France des Métiers 2019 et le compétiteur WorldSkills Juniors qui défendront les couleurs de la France en août prochain lors de la WorldSkills Competition Kazan 2019, ont rencontrés le Président de la République, M. Emmanuel Macron, le Ministre de l’Education Nationale et de la Jeunesse, M. Jean-Michel Blanquer, et la Ministre du Travail, Mme Muriel Pénicaud le 7 mai au Palais de l’Elysée. Nos 4 apprentis étaient présents.

L'apprentissage mis à l'honneur

Muriel Pénicaud, Ministre du Travail, a mis en avant la force de l’apprentissage comme « …une voie de réussite pour accompagner les jeunes dans leur future vie professionnelle. Et pourtant la France ne comptait que 7% de jeunes en apprentissage. C’est pourquoi nous avons fait voter, dans le cadre de la loi avenir Professionnel, une profonde réforme de l’apprentissage, elle commence à porter ses fruits puisqu’en 2018, il y a déjà 7,7% d’apprentis en plus dans notre pays. Les jeunes de l’équipe de France des Métiers sont un exemple pour tous les jeunes de notre pays. Ils peuvent être fiers de ce qu’ils font et de l’image qu’ils transmettent à travers leur participation à la WorldSkills Competition. »

Alors que la réforme du financement de l’apprentissage, issue de la loi «Avenir professionnel», entre en application, les contrats d’apprentissage on augmenté de 7,7% en 2018 et de 12,6% sur les deux premiers mois de 2019, selon le ministère du Travail. Soit un total de 440.000 contrats fin janvier 2019 contre 432.000 fin janvier 2018.

Les valeurs

Emmanuel Macron a insisté sur l'Excellence des parcours professionnels.

"Ces apprentis et élèves représentent l'excellence française, incarnent la capacité à se dépasser dans un métier et portent nos couleurs aux wWorldSkills Kazan 2019. "

«Tous vous voulez revenir avec une médaille comme les médaillés d’or de l’an dernier, Alice en coiffure ou Julien en mécanique», a déclaré le chef de l’Etat aux 42 jeunes de 18 à 23 ans qui affronteront leurs pairs de 80 pays.

«Pour une équipe de France, mener une compétition en Russie est généralement de bon augure, la dernière fois que nous l’avons fait nous sommes revenus avec la première place», a-t-il souri.

«Vous êtes des modèles pour beaucoup de jeunes (...) Vous montrerez que vos métiers sont des métiers d’excellence qui offrent de l’emploi, parfois beaucoup plus que les métiers académiques», a-t-il poursuivi, réclamant «un changement culturel» du regard porté sur l’apprentissage.

«Ces métiers de la main qu’on a trop souvent négligés (sont) ce qui fait une part de ce que j’ai appelé cet art d’être français, un art de l’indicible de ce qui nous fait. Dans notre manière de tailler les pierres, de tisser, de coiffer, il a quelque chose passé de main en main, fait d’innovations successives, d’une filiation secrète à laquelle nous appartenons», a poursuivi avec lyrisme le chef de l’Etat, estimant que dans ces métiers «la délocalisation n’existera pas».

Il a aussi souligné que ces championnats étaient «en ligne avec la mobilisation des talents pour ce chantier de France que sera la restauration de Notre-Dame de Paris».

«Nous sommes tous engagés derrière la candidature de Lyon pour les WorldSkills de 2023», a-t-il ajouté. La décision sera tranchée fin août, lors des WorldSkills 2019 qui auront lieu à Kazan (Russie).