En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant notamment de mesurer l’audience du site internet et de vous offrir un meilleur service. En savoir plus

Apprentice engineers abroad – Joannie’s testimony

Joannie CUNHA has been a Mechanical engineer specialised in production & maintenance since October 2015. During her 3 years as an apprentice in the NDT1 department at Airbus Toulouse, she had the opportunity to go in an international NDT project that took her to Germany, Spain, Great Britain and even New-Zealand!

Joannie CUNHA est Ingénieur Mécanique option Production Maintenance depuis octobre 2015, au terme de trois années d’apprentissage dans le service CND2 d’Airbus Toulouse. Trois années d’études aux couleurs internationales qui l’ont conduite en Allemagne, Espagne, Grande-Bretagne, et… Nouvelle-Zélande !

 

From the first year, Airbus trusted her with various missions involving the other European production sites. As such, she started working on the standardisation format and contents of the NDT regulations, which allowed her to meet face to face her local German, Spanish and English counterparts. It was a huge in-depth study, especially as far as the number of Airbus Non destructive regulations are concerned.

During the 2nd year -and like every other apprentice3 - Joannie started working on her Industrial project whose main focus was on: “the standardisation of the Non-Destructive Testing processes’ and optimisation of their operations management tools.” Bringing together 4 member countries and with regulations in constant evolution, it is necessary for the Airbus group to keep the norms harmonised and avoid any possibility of various interpretations (especially through the translation process).

It is also highlighted that the traceability of the operations could be improved, to allow a more realistic follow-up and the introduction of indicators that would be useful for the economic evolution of the department.

With the support of Patrick METAYER, her company mentor, and the team from the NDT department in Toulouse, Joannie developed and implemented a report generator. So, the transition from paper based to digital has been completed all the way through the NDT process: from the request to the report, including the operation itself. At the same time, she set up a shared software management tool: “the Ishare”, offering a transnational view on the NDT employees and their qualifications, as well as the cost control.

During the 3rd year, thanks to the fact that Airbus gives every apprentice the opportunity to live and work in an English-speaking country, Joannie landed a contract in the NDT department of Air New Zealand… in New Zealand!

2 and a half months on the other side of the world within the NDT department of this national airlines company complemented her previous knowledge on brand-new Airbus’ planes with the experience of working on operating planes from other aircraft manufacturers. Today, Joannie speaks very highly about this complete immersion. She praises the warm welcome she received from everyone in New Zealand. Here is a very telling example of what the “Kiwis” spirit is about : she had been in a hotel for less than a week when her co-workers found her a flat share and a bike!

Joannie continuously mentions the constant support she received from her apprenticeship tutor, who she describes as “a very human person that gives a lot of attention to his co-workers’ development”. She also mentions how available and helpful the people of NDT department in Toulouse are: “there is always somebody to answer my questions"

 

Dès la 1ère année, Airbus lui confie diverses missions impliquant les autres sites européens : elle travaille sur l’harmonisation du format et des contenus des normes appliquées en CND, ce qui lui fait rencontrer sur sites ses homologues Allemands, Espagnols et Anglais. Un gros chantier au regard du nombre de normes de Contrôle Non Destructif chez Airbus.

En 2ème année, Joannie, comme tous les apprentis-Ingénieur, démarre son projet industriel4 dont le thème est : « HARMONISATION DES MODES DE FONCTIONNEMENT DES SERVICES DE CND ET OPTIMISATION DES OUTILS DE GESTION DES INTERVENTIONS ». En effet, Airbus regroupe quatre pays membres, et avec l’évolution constante de la règlementation, une harmonisation des normes pour l’ensemble d’Airbus est nécessaire, pour pallier notamment les éventuelles différentes interprétations (dues principalement aux problèmes de traduction). De plus, il est mis en évidence que la traçabilité des interventions pourrait être optimisée, permettant un suivi plus proche de la réalité, et la mise en place d’indicateurs bénéfiques à l’évolution économique du service.

Très épaulée par Patrick METAYER, son maître d’apprentissage, et par l’équipe du service CND de Toulouse, Joannie élabore et met en place un générateur de rapport, permettant ainsi le passage du papier au numérique dans toutes les étapes du CND (de la demande au compte-rendu, en passant par l’intervention elle-même). En parallèle, elle crée un outil informatique commun de gestion, l’Ishare, apportant une vision transnationale du personnel CND et de leurs qualifications, ainsi que la maîtrise de coûts.

En troisième année, Airbus donnant l’opportunité à tous ses apprentis d’aller vivre et travailler dans un pays anglophone, Joannie décroche un contrat dans le service CND de la compagnie Air New Zealand… en Nouvelle Zélande ! Deux mois et demi aux antipodes au sein du service de Contrôle Non Destructif de la compagnie nationale, ajoutant à sa connaissance des Airbus flambant neufs une expérience sur avions d’autres constructeurs ayant déjà volé. Une immersion totale dont Joannie parle avec chaleur ! Elle ne tarit pas d’éloges sur l’accueil des Néo-Zélandais. Un petit exemple qui illustre bien la mentalité des « Kiwis » : une première semaine à l’hôtel ne s’était pas écoulée que ses collègues lui avaient déjà trouvé une colocation et un vélo !

À tout moment, Joannie évoque l’appui sans faille de son maître d’apprentissage, « une personne très humaine qui attache beaucoup d’importance à l’évolution de ses collaborateurs », ainsi que la disponibilité des personnes du service CND toulousain « toujours quelqu’un pour répondre à mes questions ».

 

1 The NDT, is a Non-Destructive Testing, that controls without damage a material to check its integrity.

2 Le CND, ou Contrôle Non Destructif, permet de contrôler un matériau sans porter atteinte à son intégrité pour vérifier la bonne santé de la matière.

3 The evaluation of the industrial project that has been realised during the last two years is based on a thesis and the presentation of it to get the Master’s Degree.

4 Le projet industriel mené sur 2 ans à partir de la 2ème année fait l’objet d’un mémoire de fin d’études dont la soutenance compte pour l’obtention du diplôme. Son thème est avalisé par l’entreprise, l’Ecole d’Ingénieur et le CFAI Aquitaine.